Accueil
CONFERENCES A VENIR
Approche SPAGYRIQUE
ACTIFS et PLANTES
ACTIFS : PLANTES
ACTIFS : AUTRES
Détails Actifs "A"
Détails Actifs "B"
Détails Actifs "C"
Détails Actifs "D"
Détails Actifs "E"
Détails Actifs "F"
Détails Actifs "G"
Détails Actifs "H"
Détails Actifs "I"
Détails Actifs "J"
Détails Actifs "K"
Détails Actifs "L"
Détails Actifs "M"
Détails Actifs "N"
Détails Actifs "O"
Détails Actifs "P"
PALMIER DE FLORIDE
PAPAVER RHOEAS Coquq
PAPAYER Carica papay
PASSIFLORA INCARNATA
PAVOT ( ESCOLZIA)
PERSIL(Petroselinum)
PETIT HOUX Ruscus ac
PETITE PERVENCHE
PEUPLIER NOIR Populu
PHOSPHORE PROTEINIQU
PILOSELLE Hieracium
PINUS MONTANA
PINUS SYLVESTRIS
PISSENLIT Taraxacum
PLANTAIN PSYLLIUM
PLANTAGO OVATA
PLATANUS ORIENTALIS
POTASSIUM
POTASSIUM PROTEINIQU
POUDRE DE DOLOMITE
PRELE DES CHAMPS
PROPOLIS
PROTEASES
PRUNELIER Prunus Spi
PRUNUS AFRICANA
PRUNUS AMYGDALUS
PRUNUS DOMESTICA
PULMONAIRE Pulmonari
PYGEUM - prunus afri
PARIETAIRE
Détails Actifs "Q"
Détails Actifs "R"
Détails Actifs "S"
Détails Actifs "T"
Détails Actifs "U"
Détails Actifs "V"
Détails Actifs "W"
Détails Actifs "X"
Détails Actifs "Y"
Détails Actifs "Z"
CIBLES des ACTIFS
CONTRES INDICATIONS
SYNERGIES D'ACTIONS
SPAGYRIE & PSYCHÉ
Concept ARRA
SITES AMIS
ACCÉS THERAPEUTES
Télécharger Dossiers
Herboplanet Complex.
Prod.hors spagyrie
QUANTIQUE ?
LE SILICIUM
B.E de L.C. VINCENT
PARODONTOLOGIE
RESVERATROL
Ionocinèse
Contact
REFLEXIONS CULTURE
ARTICLES ET LIENS
Vos Remarques
BIBLIOGRAPHIE
DIVERS ARTICLES
Formulaire de contact
Mentions Légales
Dossier TC

 

Pariétaire officinale

Parietaria officinalis

Médecine traditionnel

Bbien connue des médecins des premiers siècles, qui l'indiquaient dans la toux, les maux de gorge,

les maladies de peau, les tumeurs, les traumatismes, célébrée comme vulnéraire et antilithiasique

 contre la formation des calculs rénaux] à la Renaissance, elle gardera de nombreux usages jusqu'au xviiie siècle »

Dioscoride (ibid.) recommande l'emploi de ses feuilles, rafraîchissantes et astringentes, « pour toute sorte d'inflammation

et pour les enflures » Et Pline (XXII, 43 ; traduction par J. André) reconnaît à son suc « des vertus toutes spéciales pour les

déchirures, les ruptures, les chutes de hauteur d'homme ou d'un lieu élevé, par exemple quand une voiture verse ». 

Elle est ensuite très dénigrée au xixe siècle, et finalement peu usitée officiellement de nos jours, malgré une expérimentation favorable

Au XXème siècle, elle reste localement  Utilisée  compris parfois contre les contusions, ce pourquoi J Valent la recommande encore en 1979

 

En Grèce elle « est encore aujourd'hui utilisée par les paysans en compresses sur les contusions et les enflures »,

écrivait en 1984 H. Baumann 13.

« Riche en mucilage et en nitrate de potasse, la pariétaire est adoucissante et puissamment diurétique.

L'infusion (10 g de plante fraîche bien lavée, ou 15-30 g de plante sèche, par litre d'eau ; aromatiser

au zeste de citron, au fenouil, etc. ; 4 tasses par jour) est indiquée dans diverses affections (lithiase

urinairestrangurieoliguriecystitenéphritehydropisiecongestion pulmonairegrippe).

Elle est considérée également comme dépurativecholagogueantirhumatismale en pratique populaire.

Le suc a été prescrit dans certains troubles nerveux, contre l'épilepsie, les syncopes, les menaces

d'éclampsie ; en usage externe, elle peut être appliquée sur les hémorroïdes, les inflammations, les ulcères »


Jadis, en 
infusion, son indication préférentielle était pour les maladies des voies urinaires (néphrite en particulier).

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pariétaire_officinale

VOIR AUSSI

Complexe Paritaria Comp.

Top
Borghiero Roger  | r.borghiero@gmail.com